Beatrice
Celli

Gestes méta-compulsifs

Beatrice Celli récupère des Abruzzes, d’anciens gestes disparus, liés à la sorcellerie. Proposés dans l’espace d’exposition, ces gestes ritualisés interrogent : où place-t-on l’art dans le régime de la croyance, et où se situe la réalité ?

Compter les poils d’un balai, compter des céréales, planter un couteau dans le mur, autant d’actions magiques, rituelles et techniques simplifiées servant à maîtriser la réalité.

Dans l’espace d’exposition, ces gestes sont alors métaphore d’une ouverture vers une autre dimension, celle de “l’au-delà”, ou comment les multiples dimensions des invisibles mettent en éveil l’art contemporain autant que nos esprits ?

 © 2019 by Beatrice Celli. Proudly created with Wix.com

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now