Beatrice
Celli

Due occhi m'han guardato

Le mauvais œil est l’une des croyances les plus répandues dans le passé dans des nombreuses régions du monde.

Cette croyance concerne le pouvoir d’une personne, à travers un regard envieux, de provoquer le malheur de la personne enviée.

J’ai créé l’installation “Due occhi m’han guardato”, a partir de ce fascinant fragment de culture populaire oubliée, en particulier a partir des textes de Estella Canziani, une anthropologue anglaise qui a visité les terres des Abruzzes à la fin des années 1800.

Cinque sculptures ont été installées autour d’une hutte, à l’intérieur de laquelle j’ai reproduit un ancien rituel abruzzes qui sert à éloigner le mauvais œil, dont j’ai installé le reste a l’interior de la cabane.

Les matériaux utilisés et les techniques sont principalement pauvres et ils rappellent la culture paysanne. En fait la farine, la terre, le sel, les feuilles et les céréales sont autant des éléments qui ont toujours accompagné l’histoire humaine.

 © 2019 by Beatrice Celli. Proudly created with Wix.com

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now